• Poeme triste

    J'aimais voir sur son visage

    Les larmes coulaient

    Les yeux rougis

    Affaiblis

    Par le silence qui la rongeait

    A tous les ages

    Les ongles crochus

    Aggripaipaient le tissus

    Ou dormait sa poupée

    Bien aimée

    Je lui avait arrachait la tete

    Il n'y avait que des restes

    Les petites mains potelées

    Essayaient de la reparer

    Mais en vain

    Car le matin

    Elle était dans son modeste cerceuil

    Fait en poil d'ecureuil

    Elle lui dit adieu

    Je lui repondit tant mieux!

    Panacota

     


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    kaki33 Profil de kaki33
    Samedi 6 Avril 2013 à 09:54

    Bravo

    2
    petitpanda2 Profil de petitpanda2
    Mercredi 17 Avril 2013 à 21:01

    C'est super! Je savais pas que tu faisais des poèmes!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :